Serrurier Lyonnais depuis 1994 – 24h/24 & 7J/7

Que faire en cas de porte fracturée ?

Que faire en cas de porte fracturée ?

Vous rentrez chez vous et vous constatez que l’entrée de votre logement a été forcée ? Vous êtes probablement victime d’un cambriolage, et vous vous demandez certainement comment gérer cette situation stressante. Le plus important est de rapidement constaté et de contacter un serrurier dans le 8ème arrondissement de Lyon.

Que vous soyez locataire ou propriétaire, retrouvez dans cet article une synthèse des démarches à suivre.

Première étape : le constat

Le premier conseil, à respecter scrupuleusement, est de faire un état des lieux de votre habitation et du sinistre : sans toucher ni déplacer quoique ce soit ! L’idéal est de prendre quelques clichés et notes qui démontrent l’effraction, qu’il s’agisse juste d’une tentative ou d’un réel cambriolage (serrure endommagée, fenêtre brisée, etc.).

Ensuite, vous devez vous diriger rapidement vers le commissariat le plus proche pour déposer plainte, en vous appuyant sur les éléments de preuves en votre possession. Les Policiers prennent en charge les constatations et les relevés d’empreintes éventuels pour constituer un rapport officiel.

Vous devez prendre soin de donner un maximum d’informations et de conserver plusieurs exemplaires de votre dossier, pour pouvoir réaliser les autres déclarations nécessaires.

Seconde étape : les déclarations

Sachez que vous devez contacter votre assureur, en charge de votre contrat d’assurance habitation, dans les deux jours qui suivent la constatation de l’effraction. La déclaration peut être réalisée en ligne, par téléphone, voie postale ou dans l’Agence à proximité.

Cette déclaration préalable nécessite de préparer et de joindre divers justificatifs, essentiels au traitement de la demande et à la prise en charge des réparations et indemnisation.

Le dossier de sinistre sera constitué a minima des éléments suivants :
Description du sinistre et des dommages et preuves associées (photos, notes, etc.).
• Copie du dépôt de plainte et du rapport de Police.
Estimation de la valeur des biens volés, détériorés ou détruits et preuves associées (photographies, factures, justificatifs d’achat, etc.).

À noter : pour éviter les mauvaises surprises, sachez que vous êtes tenus de conserver tous les justificatifs prouvant la possession de vos biens. Pour obtenir une indemnisation à la hauteur des dégâts causés, il est conseillé de préparer soigneusement le dossier de sinistre et de recueillir un maximum d’éléments.

Si vous êtes en location, vous devez également prévenir votre bailleur et lui transmettre les documents demandés pour qu’il engage les démarches nécessaires à son niveau.

Troisième étape : les réparations

La majorité des contrats d’assurances incluent des services d’urgence, pour effectuer les interventions de dépannage adéquates. Ces services permettent par exemple de procéder à la réparation de la porte ou au remplacement de la serrure. Ces services sont généralement activés si la sécurité de votre domicile est compromise.

Attention, il faut attendre le feu vert de son assureur avant de contacter directement un serrurier ou service de dépannage. Cette attitude permet de faciliter les démarches, en s’appuyant sur les partenaires de votre assurance et surtout d’éviter toute déconvenue sur la prise en charge des frais engagés.

Vous pouvez aussi solliciter votre Bailleur ou Syndic pour trouver facilement un professionnel de confiance à côté de chez vous.

En fonction des dommages causés, d’autres démarches doivent être engagées, par exemple auprès de votre banque (vol de carte bancaire ou chéquiers) ou des services publics (vol de documents d’identité).

Bon à savoir : dans certains cas, notamment si le logement est vétuste, c’est le propriétaire qui doit prendre en charge la réparation des dommages.