L'affichage des prix pour un serrurier à Lyon

Les artisans, dont les serruriers, doivent afficher leur prix

Un arrêté, datant du 24 janvier 2017, est entré en vigueur le 1er avril 2017 et vient réformer la publicité dans le BTP en instaurant un devoir de transparence et d’information sur les tarifs pratiqués dans la profession.

Impact de l’arrêté sur la profession de serrurier

Quels artisans sont concernés?

Les dispositions de l’arrêté s’appliquent à toutes les entreprises et artisans du secteur du bâtiment et de l’équipement de la maison au domicile des particuliers, dont font partie les serruriers.

Quelles sont les obligations ?

Les professionnels concernés sont désormais tenus d’informer les consommateurs de manière claire et transparente  au sujet des tarifs qu’ils pratiquent.

Ainsi, tout dépanneur en serrurerie, exerçant à Lyon ou ailleurs, doit, dès à présent, mettre à jour son site Internet et tout autre support de publicité physique ou dématérialisé (encart Pages Jaunes, annuaires spécialisés, etc.) pour y indiquer les informations suivantes de manière claire, lisible et facilement accessible :

-taux horaire de la main d’œuvre en TTC (en situation normale et en situation d’urgence)

-prix des frais de déplacement

-modalités de décompte du temps estimé

-prix éventuel du devis

-tarif réellement pratiqué (en TTC) des prestations proposées

L’arrêté impose également de remettre au client, un devis détaillé en amont de toute contractualisation, y compris en cas d’urgence.

Y aura-t-il des pénalités ?

Evidemment, tout manquement d’un serrurier à ses obligations pourra faire l’objet de sanctions, allant de l’amende au versement de dommages et intérêts. En cas de pratique commerciale trompeuse avérée, le dépanneur en serrurerie pourra voir sa responsabilité pénale mise en cause et son contrat annulé.

Des dispositions bénéfiques pour les serruriers comme pour leurs clients

Ces obligations vont de pair avec l’exigence de transparence tarifaire du Code de la consommation et vise à mieux informer le consommateur qui cherche à faire appel à des professionnels et à le protéger des escroqueries de la part de prestataires peu scrupuleux.  Il s’agit donc d’une avancée pour la profession, que le serrurier de Lyon doit accueillir comme telle.

Vers plus de confiance

Cet arrêté devrait permettre d’assainir cette profession qui souffre régulièrement et parfois injustement  de mauvaise réputation, y compris pour les serruriers de Lyon, et par la même occasion, de redonner confiance au consommateur.

Vers de meilleures pratiques

Cet arrêté devrait petit à petit mettre fin à une certaine concurrence déloyale. Les entreprises et artisans, responsables et fiables, qui joueront la carte de la transparence et de l’honnêteté, non seulement en affichant leurs prix, mais aussi en pratiquant des prix cohérents avec ceux affichés, verront petit à petit leur réputation en ligne s’améliorer et leur chiffre d’affaire augmenter.

Effectivement, à l’heure où la consultation d’avis en ligne devient un réflexe, ce respect de la loi sera forcément générateur de revenu. Imaginons un particulier cherchant un serrurier sur Lyon 3. Il basera essentiellement ses choix sur les serruriers les mieux notés, dont il aura obtenu les coordonnées après une requête « serrurier Lyon » ou « dépanneur serrurerie à Lyon » sur un moteur de recherche. Il viendra ensuite donner son avis en ligne, positif ou non, sur le serrurier de Lyon 3 qui aura effectué son dépannage. Un comportement qu’adoptent aujourd’hui de plus en plus de particuliers et qu’il faut savoir tourner à son avantage.

Pour plus d’informations : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/1/24/ECFC1701378A/jo/texte